Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Autres Institutions / CPAS / Petite enfance / Les accueillantes conventionnées / Accueillant(e) d’enfants, un métier pour les autres ? Pourquoi pas vous ?
Actions sur le document

Accueillant(e) d’enfants, un métier pour les autres ? Pourquoi pas vous ?

Devenir accueillant(e) d’enfants conventionné(e) …et pourquoi pas ?

 

Le monde de la petite enfance vous passionne ?

Vous êtes patient(e), observateur(rice), attentionné(e), bienveillant(e) ?

Vous aimez travailler seul(e) tout en étant encadré(e) par une équipe ?

Vous appréciez travailler dans la chaleur de la maison familiale ?

Alors cet article est fait pour vous !   

 

Parmi les nombreux services qu’offre le CPAS, celui de la petite enfance gère et encadre les accueillantes d’enfants à domicile. Ce service compte 6 accueillantes et cherche à s’agrandir. 

Et pourquoi pas vous ?

 

Si le travail d’accueillant(e) vous intéresse et que vous souhaitez un complément d’information, nous vous invitons à prendre contact avec M. Havelange B. ou Mme Pilette au numéro 067/64.71.67 afin de convenir d’un entretien pour échanger sur le travail d’accueillante.

 

Quelles conditions pour devenir accueillant(e) ?

  • avoir entre 21 et 65 ans;
  • Etre en bonne santé physique et psychique;
  • Etre en possession d’un extrait de casier judiciaire vierge;
  • Disposer d’une infrastructure conforme à l’accueil;
  • Justifier d’une formation ou bien vous engager à suivre une formation reconnue par l’ONE pour l’accueil de jeunes enfants.

 

Dans le cadre de votre fonction le CPAS :

  1. met à votre disposition le matériel nécessaire pour l’accueil (les lits, matelas, jouets, parcs, jeux extérieurs, chaises hautes, etc.);
  2. organise des journées de formation;
  3. organise des réunions d’équipe.

 

Dans le cadre de leur travail et, bien que des améliorations seront apportées au statut des accueillant(e)s à partir du mois de juillet 2017 (assurant notamment un salaire mensuel fixe), les accueillant(e)s perçoivent des indemnités correspondant au nombre de jours d’accueil et du nombre d’enfants présents. Ces indemnités ne sont pas imposables. 

 

En matière de protection sociale, les accueillant(e)s ont une protection sociale propre et ont donc droit : à une pension, aux allocations familiales, au remboursement des frais de soins de santé par la mutuelle, à la prime de naissance et à la prime d'adoption, à une indemnité lorsque des enfants inscrits sont absents pour des raisons indépendantes de la volonté de l'accueillant(e), à un revenu de remplacement en cas de repos de maternité, de maladie, d'invalidité, d'incapacité de travail suite à une maladie professionnelle ou un accident du travail.

 

Accueillant(e) d’enfants, un métier pour les autres ? Pourquoi pas vous ?